La genèse de Conte d’Ocitarina (partie 2)

Bonjour à tous, je vous retrouve dans cet article pour aborder la genèse de Conte d’Ocitarina. Je vous ai laissé sur un beau suspens dans la partie 1!

Le 2 juin, j’ai reçu un mail … et … il provenait d’Evidence Editions, il me disait que mon manuscrit avait plu et qu’il pouvait être publié. Je ne peux pas vous décrire le bond que j’ai fait dans mon lit au réveil comme ça. J’étais super heureuse, j’ai versé une ou deux larmichettes (ouais, bon un peu plus quand même, lol).  Mon coeur battait vraiment très vite et j’ai mis un moment à revenir sur Terre. J’ai annoncé la bonne nouvelle à mes parents et à mes frères tout de suite.

L’étape suivante a été de trouver un illustrateur car je ne pouvais pas concevoir le conte sans de belles illustrations. Grâce à une collègue professeur d’histoire-géographie, j’ai pu discuter avec Corentin Lecorsier (je vais vous en dire plus très bientôt). Nous avons travaillé à un cahier des charges assez précis et le résultat se trouve dans le roman ! C’est une expérience vraiment très intéressante !

Je suis ravie d’avoir mené ce projet à son terme et également qu’il soit adapté aux lecteurs dyslexiques.

Vous pouvez le retrouver en version numérique et papier sur le site de la boutique d’Evidence Editions et sur Amazon.

cropped-couv-imat-ocitarina.jpg

-Zélie-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s